Atlas en couleurs d’anatomie pathologique cardiaque PDF

Article détaillé : Système de référence en anatomie. Par définition, il s’agit de la position à partir de laquelle l’anatomie du corps humain est atlas en couleurs d’anatomie pathologique cardiaque PDF ou décrite.


Une coupe frontale est verticale et perpendiculaire à l’axe sagittal. Une coupe oblique divise le corps ou un organe selon un angle intermédiaire entre un plan transversal et un plan soit sagittal, soit frontal. Une vue dorsale est une vue qui vient du dos, et une vue ventrale est une vue qui aborde par la partie ventrale. Le plan d’occlusion est la surface horizontale de jonction entre les deux arcades dentaires refermées sur elles-mêmes. 24 vraies vertèbres plus celles du sacrum et du coccyx. 8e, 9e et 10e paires sont reliées au cartilage de la 7e paire.

Médiastin, c’est l’espace au centre du thorax. Il est situé en avant de la colonne vertébrale et peut être divisé en plusieurs quadrants. Poumons, ils sont au nombre de deux. Ils sont, chacun, recouverts d’une enveloppe double : la plèvre qui sert de structure de « glissement » entre les poumons et la cage thoracique. Cœur, il est constitué essentiellement de tissu musculaire : le myocarde. Sa contraction est commandée par une structure neuromusculaire : les nœuds et les voies de conduction.

Articles détaillés : Ceinture scapulaire et Épaule. Position Anatomique de Référence , sur calamar. Les parties du corps humain chez la femme et l’homme adultes, en position anatomique de référence. Le corps humain et l’évolution, Odile Jacob, 2013, 288 p. Atlas en couleurs, De Boeck Supérieur, 2003, 396 p.

Représentation de deux êtres humains : un homme et une femme. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 7 mars 2019 à 15:42. En raison de l’accès limité au réseau Internet, le projet avance lentement. 1980, toutefois, la communauté bénéficie d’un accès régulier à Internet, et le rythme de croissance des publications s’accélère.

Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne. En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page. Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique. En 1995, Jeff Bezos crée Amazon. La presse, dans son sens large, commence alors à se mettre en ligne. De son côté, Brewster Khale fonde Internet Archive. En 1997, la Bibliothèque nationale de France crée Gallica.

En 2000, le logiciel de lecture Mobipocket est créé. Le Gemstar ebook devient alors la première tablette de lecture numérique officielle. En 2001, Adobe Flash Player lance son premier logiciel gratuit qui permet la lecture de fichiers numériques. L’année 2001 marque enfin la création du premier smartphone. En 2004, la compagnie Sony produit sa propre tablette.