Attaques à tout va PDF

29-11-2018 Le mouvement des gilets jaunes , révélateur de la fracture sociale. 30-10-2018 Vers un démantèlement attaques à tout va PDF la Fonction Publique.


11-10-2018 La retraite à points, un recul social pour les fonctionnaires. 18-09-2018 Les retraités ne vous disent pas merci ! EHPAD le compte n’ y est pas. 08-02-2018 La fonction publique, pilier de la République. 27-11-2017 La nomination d’un secrétaire d’ État chargé de la Fonction Publique. Les fonctionnaires sont les garants du fonctionnement de la République.

La Fonction Publique n’a pas besoin d’une remise en cause de ses fondements mais du renforcement de ses missions pour assurer le pacte républicain. Toutes les organisations ou associations étaient présentes. Dans une première partie nous avons fait le point de la journée d’action du 31 janvier et sur les deux audiences de janvier 2019. Malgré le froid, la neige dans certains endroits, on dénombre plus de 50 000 manifestants dans 140 initiatives recensées, plus qu’en décembre. Audience Dussopt Olivier le 31 janvier 2019. 31 janvier au matin le Groupe des 9 a rencontré Olivier Dussopt Secrétaire d’état auprès du Ministre de l’action et des comptes publics. Audience Gilles Legendre du 24 janvier 2019.

Groupe des 9 a été reçu en audience à l’Assemblée nationale le 24 janvier 2019 par Gilles Legendre président du groupe LREM accompagné de Laurent Pietrasczewski député du Nord chargé des questions sociales et de la réforme des retraites. Après un exposé complet de la situation des retraités, de leur profond mécontentement et de leurs principales revendications par Jean-Pierre Floret au nom des 9 organisations, Gilles Legendre s’est livré à un véritable plaidoyer de la politique suivie par le gouvernement . 31 à Paris, le parcours de 2,7 km partira de la place d’Italie à 14 h 30, passera par le boulevard Vincent Auriol et se terminera au ministère des finances, à Bercy, ministère le plus important pour nous. Elle a adopté l’ordre du jour du congrès national qui aura lieu du 2 au 4 avril 2019. La France traverse une crise à la fois sociale, démocratique, territoriale et environnementale dont le mouvement des  gilets jaunes  est un des révélateurs. Des fins de mois de plus en plus difficiles, un chômage élevé, des pensions amputées et une fiscalité favorisant les plus riches sont les principaux ferments de la crise sociale. En ignorant les organisations syndicales, les associations et autres corps intermédiaires, en affichant son mépris des classes populaires, le président de la République est le premier responsable de la crise démocratique.

Ce mouvement, même si les revendications sont multiples et parfois contradictoires, même s’il est quelquefois l’occasion d’actions violentes que nous condamnons, est, avant tout, porteur d’une très forte demande de justice sociale. En refusant de prendre en compte les mouvements sociaux, face à une mobilisation  soutenue par une majorité de la population, le gouvernement persiste dans sa politique. Il ne répond quasiment à aucune des revendications tant en terme de pouvoir d’achat que de fiscalité et de services publics. L’accentuation de la répression et la mise en œuvre d’un débat tronqué ne peuvent constituer une réponse valable. Nombreux sont les retraités qui participent au mouvement des  gilets jaunes , pour l’essentiel, sur la base des revendications que nous défendons depuis des années.

Les mobilisations ont contraint le gouvernement à annuler la hausse de la CSG de 1,7 points pour 3 millions de retraités. Malgré ce recul, une étape nouvelle dans l’appauvrissement des retraités vient d’être franchie par le gouvernement. La fin de toute règle de revalorisation des pensions ne peut qu’accélérer cet appauvrissement. La FGR-FP rappelle fermement que la pension de retraite n’est pas une allocation sociale mais un droit lié au travail et que son évolution doit être liée à celle des salaires. Pendant l’année 2019 nous devrons aussi nous mobiliser pour la défense de notre système social solidaire. La réduction du budget de la Sécurité sociale par les diminutions des cotisations sociales ainsi que le rôle privilégié attribué aux complémentaires santé ne sont pas acceptables.

En matière fiscale se pose, avec acuité, la question d’une mise place d’une véritable politique de justice fiscale et sociale, outil incontournable pour une meilleure répartition des richesses. Par ailleurs la FGR-FP réaffirme son attachement aux principes de la loi de 1905 sur la laïcité et aux valeurs de solidarité. Tout au long de l’année 2018, malgré les manifestations largement unitaires du 15 mars, du 14 juin, du 18 octobre et du 18 décembre à l’initiative du Groupe des 9, le président de la République et le gouvernement restent sourds aux revendications des retraités et refusent toujours de recevoir leurs représentants. France traverse une crise à la fois sociale, démocratique, territoriale et environnementale dont le mouvement des  gilets jaunes  est un des révélateurs.