Connaissance de l’entreprise : administration commerciale. 2e année, secteur tertiaire, 3e technologique PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche Le commerce interentreprises regroupe l’ensemble des entreprises qui achètent pour vendre à d’autres entreprises des biens et des services en France ou à l’connaissance de l’entreprise : administration commerciale. 2e année, secteur tertiaire, 3e technologique PDF. En France, on dénombre en 2011 le nombre de ces sociétés à 126 000 entreprises, allant de la PME aux grands groupes internationaux. Cette activité évolue donc au sein d’une sphère uniquement professionnelle. Les ventes et achats se font entre professionnels et le consommateur particulier n’intervient pas dans cette démarche.


Le commerce interentreprises est un secteur composé du commerce de gros et du commerce international. Le commerce de gros se définit en trois branches : le secteur des biens interindustriels, le secteur des biens non-alimentaires et le secteur des biens alimentaire. Elle est la plus importante des branches qui composent le commerce interentreprises. La France comptait en 2007 près de 40 millions de véhicules automobiles, de la voiture particulière au poids lourd, en passant par le tracteur ou la camionnette. Une clientèle importante pour les grossistes de ce secteur, qui va en s’accroissant au fil du temps.

Les distributeurs stockistes en fourniture automobile ont une clientèle importante pour la vente d’équipements et de pièces de rechange. Appelé couramment le BTP, le secteur de la vente de matériel de bâtiment et travaux publics et de l’industrie appartient à la branche du commerce interindustriels. Dans ce secteur, la vente, la location mais aussi l’entretien de matériel interviennent auprès des entreprises. Les métiers du BTP possèdent une forte dominante technique.

Et lorsque la fonction technique ne définit pas le cœur même du métier, il reste néanmoins une composante technique qualifiée. Ainsi un commercial dans le BTP aura une double compétence en connaissance son registre commercial, mais également le registre technique de l’entreprise pour laquelle il travaille. Les négociants de la distribution de matériaux de construction achètent en gros des marchandises et constituent une gamme complète pour répondre aux besoins variés de leur clientèle. Beaucoup sont spécialisés dans leur domaine de vente, par exemple pour le bois.

On appelle cela le négoce de bois. Les distributeurs du secteur des fournisseurs industrielles vendent aux entreprises des biens d’équipement et des consommables qui servent à la production mais également à la maintenance des outils industriels. Les compétences techniques sont alors également variées et demande des spécificités propres à chaque domaine d’intervention. Ces entreprises peuvent avoir plusieurs dimensions : régionales, nationales ou internationales.

Elles assurent l’interface entre les producteurs et les entreprises clientes. Le secteur des biens non-alimentaires prend en charge plusieurs secteurs regroupant les produits de consommation courante, tels que la répartition pharmaceutique, le commerce d’extérieur en verrerie, céramique, cadeau et luminaires, commerce des chaussures, jouets et textiles, décoration, commerce de la coiffure et de la parfumerie, fournitures pour bureaux de tabac, papeterie, commerce de la carte postale, distribution technologique, informatique, photocopie et photographique. En perte de vitesse ces dernières années, il est soumis à l’ouverture des marchés à l’international qui pratique des prix plus attractifs. La création et l’innovation permet alors d’apporter aux entreprises française une valeur ajoutée qualitative, permettant de contrer la concurrence internationale. L’importation dans ce secteur est devenue au fil des années de plus en plus conséquente, pour être aujourd’hui l’activité principale des sociétés à la recherche des coûts d’achat les plus faibles.

La maîtrise de l’anglais est alors indispensable pour tout négociant voulant prospérer dans ce domaine. On appelle cela le commerce de l’agro-fourniture. On parle alors de négoce d’approvisionnement. Il va approvisionner les producteurs au quotidien en amont de la phase de production. Le commerce interentreprises achète auprès des producteurs agricoles français des produits bruts qui sont mis aux normes en fonction des circuits de distribution. On parle alors de négoce d’expédition. Par exemple lorsque les fruits et légumes sont triés et conditionnés en fonction des circuits de distribution.

Cet approvisionnement provient d’autres négociants ou grossistes pour compléter leurs gammes de produits et répondre aux besoins de leurs clients. CSIF : Chambre syndicale des importateurs français de fruits et légumes. Le commerce en gros de viandes représente environ 30 000 salariés pour près de 400 entreprises. Ces entreprises sont des intermédiaires indispensables dans le secteur de l’alimentaire en France.

Le commerce en gros de produits laitiers et avicoles compte environ 350 entreprises. Grandes et moyennes surfaces, commerces de proximité, fromagers, collectivités, etc. Ils commercialisent des produits très variés tels que le lait, les fromages, le beurre, les œufs, etc. Les services de transport, de stockage et de livraison proposés sont très réglementés, afin d’assurer un respect de la chaîne du froid dans toutes les manipulations des produits.