Echographie de la Thyroïde PDF

Interactions médicamenteuses avec echographie de la Thyroïde PDF L-Thyroxine : du nouveau ! En 1896 dans le Lancet, Vaughan Pendred a rapporté l’association de goitre et de surdité chez 2 sœurs d’une famille de 10 enfants.


En thyroïdologie, l’examen d’imagerie de choix est l’échographie. Pendant longtemps, cette technique n’a été utilisée que pour mesurer des dimensions (taille du goitre, taille des nodules). Mais limiter l’échographie thyroïdienne à une simple technique de mesure est quelque peu réducteur. En effet, des informations fonctionnelles peuvent également être extraites des images ultrasonographiques.

En l’absence d’évidence d’hypothyroïdie et de carence iodée, il indiquait son incompréhension de la pathologie, livrant aux générations futures la charge d’en assurer l’explication. Enfin étonnamment, lors de l’évaluation génétique systématique de 94 cas d’hypothyroïdie congénitale, une équipe pédiatrique allemande vient de reconnaître 2 cas de mutations homozygotes de SLC26A4 : ceux-ci concernaient des sujets atteints d’atrophie thyroïdienne. Un cas coïncidait avec une surdité, mais pour le moment, les observations ne donnent aucune information sur la morphologie de l’oreille interne. Désormais s’élargit l’implication du gène de la pendrine : certes dans les goitres avec surdimutité liée au syndrome de Pendred, mais aussi dans des surdités familiales isolées avec élargissement de l’EVA, dans les goitres familiaux,  peut-être en pathologie auto-immune, enfin dans les hypothyroïdies congénitales par atrophie. En attendant sa caractérisation dans des maladies rénales ? Car la pendrine s’exprime aussi comme un transporteur d’anions au niveau du néphron. Ladsous M, Vlaeminck-Guillem V, Dumur V et al.

Analysis of the thyroid phenotype in 42 patients with Pendred syndrome and nonsyndromic enlargement of the vestibular aqueduct. Controversies concerning the role of pendrin as an apical iodide transporter in thyroid follicular cells. Gene: An increasing Complex Phenotypic Spectrum from Goiter to Thyroid Hypoplasia. Multinodular goiter: pathogenesis and management in The Thyroid Werner and Ingbar’s. L Braverman, DS Cooper, Tenth edition, Wolters Kluner edit.

Kallel R, Niasme-Grare M, Belguith-Maalej S et al. Screening of SLC26A4 gene in autoimmune thyroid diseases. Kühnen P, Turan S, Fröhler S et al. 131 est une alternative bien connue à la chirurgie. Cependant, son efficacité est limitée en cas de fixation hétérogène du traceur par la thyroïde ou en présence de goitres de volume important. Des traitements invasifs minimes sont utilisés depuis plus de 20 ans comme alternative à la chirurgie. L’alcoolisation percutanée est réservée aux nodules bénins majoritairement kystiques.

HIFU pour les GMN toxiques volumineux et compressifs. Chez les patients refusant la chirurgie ou ayant des contre-indications, cette combinaison thérapeutique permet d’obtenir une amélioration rapide des symptômes et une réduction précoce du volume du goitre avec une bonne tolérance. Bonnema SJ, Fast S, Hegedüs L. The role of radioiodine therapy in benign nodular goitre. Best Pract Res Clin Endocrinol Metab. Papini E, Rago T, Gambelunghe G et al. Long-term Efficacy of Ultrasound-guided Laser Ablation for Benign Solid Thyroid Nodules.

Results of a Three-year Multicenter Prospective Randomized Trial. Chianelli M, Bizzarri G, Todino V et al. Laser ablation and 131-iodine: a 24-month pilot study of combined treatment for large toxic nodular goiter. Leur prise en charge représente un souci quotidien pour le clinicien.

Parmi les stratégies envisageables, l’une d’entre elles consiste à revenir vers le résultat échographique initial. Dans son éditorial de la Lettre de la Thyroïde en novembre 2013, le Pr Jean-Louis Wémeau détaillait les différentes attitudes cliniques et modalités techniques permettant d’optimiser la gestion des cytologies indéterminées. L’une d’entre elles consiste à effectuer des corrélations entre échographie et cytologie. Il existe donc au moyen de l’échographie une possibilité d’effectuer, parmi les nodules de catégorie Bethesda III, une stratification du risque de malignité. Les nodules dont l’élasticité est normale ou dont le score TI-RADS est 3 sont très probablement bénins et pourraient être surveillés. Les nodules de score TI-RADS 4A restent indéterminés. Bongiovanni M, Spitale A, Faquin WC et al.

The Bethesda System for Reporting Thyroid Cytopathology: a meta-analysis. Kwak JY, Kim EK, Kim HJ et al. How to combine ultrasound and cytological information in decision making about thyroid nodules. Cantisani V, Ulisse S, Guaitoli E et al.

Q-Elastography in the presurgical diagnosis of thyroid nodules with indeterminate cytology. British Thyroid Association, Royal College of Physicians. Guidelines for the management of thyroid cancer, Second Edition 2007. Rago T, Scutari M, Latrofa F et al. The large majority of 1520 patients with indeterminate thyroid nodule at cytology have a favorable outcome and a clinical risk score has a high negative predictive value for a more cumbersome cancer disease.