Fachoda : l’épopée de Marchand PDF

Pierre Savorgnan de Brazza by Paul Nadar. Rome, sous le nom de Pietro Paolo Savorgnan di Brazzà, le futur explorateur est le septième des treize fachoda : l’épopée de Marchand PDF du comte Ascanio Savorgnan di Brazzà, un noble d’Udine, issu des Savorgnan, famille patricienne de la République de Venise. Revanche, dans l’une des escadres de la mer du Nord.


Fachoda : l’épopée de Marchand / M. Perrenet http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5457871b

Avec l’avènement de la IIIe République, sa deuxième affectation est la frégate Vénus, qui faisait régulièrement escale au Gabon. En 1874, Brazza remonte deux fois le fleuve Ogooué. Il doit cependant revenir quelques mois à Paris pour passer son diplôme de capitaine au long cours, afin de demeurer dans la Marine nationale et y poursuivre son dessein. Pour cette expédition, qui dure de 1875 à 1878, il se munit de toiles de coton et d’outils pour le troc. Il est seulement accompagné d’un médecin, d’un naturaliste et d’une douzaine de fantassins sénégalais. Brazza s’enfonce dans l’intérieur des terres et réussit à nouer de bonnes relations avec la population locale, grâce à son charme et son bagout.

Brazza dans les années 1870, photographié par Fratelli Vianelli à Venise. Antoine Mizon, pour faire pièce aux visées coloniales belges sur le continent africain. De retour en France, il popularise ses découvertes grâces à de multiples réunions publiques et articles de presse. Le 30 novembre 1882, la loi ratifiant le traité d’amitié, signé entre Illoy Ier et Brazza, est promulguée. Mais, en 1904, il donne sa démission en invoquant les responsabilités de la franc-maçonnerie dans la gestion de la colonie de l’Afrique-Équatoriale française. Pierre Savorgnan de Brazza en indigène, photographié par Paul Nadar en 1882.