Femmes musulmanes : Guerre d’Algérie 1954-1962 PDF

En raison de son caractère privilégié pour sa défense, le site a connu une occupation permanente depuis les temps les plus reculés. La composition de ses habitants, c’est d’abord le vieux socle berbère, parce qu’on n’est pas femmes musulmanes : Guerre d’Algérie 1954-1962 PDF de la région des Chaouias, c’est à dire des Berbères de l’Est algérien.


1954. Le conflit qui débute place les femmes musulmanes au cœur de problématiques et d’enjeux inédits : elles sont rapidement considérées comme un élément important susceptible de faire basculer le devenir de l’Algérie. L’opinion des femmes – quatre millions d’avis et de soutiens potentiels – devient un véritable enjeu entre le FLN et l’armée française au travers de politiques d’action psychologique très actives. Des femmes rejoignent le mouvement nationaliste. Une nouvelle figure de la femme naît, bousculant les imaginaires et les consciences. Il s’agit alors pour les instances militaires françaises de rallier l’opinion féminine à la « pacification ». Pour cela, un ensemble d’actions est adopté : déploiement de l’action médico-sociale, projet de code avant-gardiste concernant le statut personnel de la femme… Si l’historiographie a déjà examiné l’implication des moudjahidate dans la guerre d’Algérie, les analyses des liens entre le FLN et la population civile féminine sous-estiment le rôle du FLN quant à l’évolution du statut des femmes tandis que la politique menée par les gouvernements français successifs envers les musulmanes pendant la guerre demeure inconnue. Nourri par les archives françaises civiles et militaires, cet ouvrage sur les actions politiques et militaires du gouvernement français nous révèle l’une des faces cachée de la guerre d’Algérie et met en lumière l’enjeu primordial des femmes dans la résolution d’un conflit dont l’issue ne pouvait être que politique.

Beaucoup plus en arrière, il y a l’histoire avec la communauté juive et les Ottomans. La découverte en 1945 de sphéroïdiques à facettes sur le plateau du Mansourah permet d’estimer à un million d’années l’occupation du rocher par les australopithèques dont on aurait retrouvé les outils. Homme de Neandertal des habitations permanentes dans les grottes, notamment celles du Mouflon et de l’Ours au pied du versant Nord de Sidi M’Cid. La civilisation mégalithique y a laissé de nombreuses traces : dolmens, monuments. De l’âge des métaux ont été retrouvés en particulier un poinçon de bronze et une massette de fer. Grecs distinguaient sous les noms de libyques, numides et maures. On n’a trouvé aucune langue, ni écriture s’en rapprochant.

Cette écriture possède des caractères très proches du grec. Les berbères descendraient, selon une légende, du peuple atlante. Ceux-ci seraient arrivés en Afrique du nord par les îles Canaries. Les premiers Hébreux vinrent, sans doute, mêlés aux Phéniciens, peut-être un millénaire avant J.