Histologie: Grec ancien, Branche, Biologie, Médecine, Tissu biologique, Biologie cellulaire, Anatomie, Biochimie, Physiologie, Microscopie PDF

Cet article est une ébauche concernant la biologie et la médecine. L’histologie fut d’abord empirique, grâce au perfectionnement de microscopes simples, alors récemment inventés, permettant l’étude de coupes minces. Les tissus sont alors définis comme des ensembles de cellules ayant des caractères morphologiques analogues. Ces premières études ont permis l’obtention d’une grande quantité d’informations sur les structures biologiques, ce qui a permis l’élaboration de la théorie cellulaire par Matthias Jakob Schleiden et Theodor Schwann, histologie: Grec ancien, Branche, Biologie, Médecine, Tissu biologique, Biologie cellulaire, Anatomie, Biochimie, Physiologie, Microscopie PDF 1838.


Ce contenu est une compilation d’articles de l’encyclopédie libre Wikipedia. L’histologie est la branche de la biologie et de la médecine qui étudie les tissus biologiques. Elle est à mi-chemin entre la biologie cellulaire, l »anatomie, la biochimie et la physiologie. On parlait autrefois d’anatomie microscopique. Elle a pour but d’explorer la structure des organismes vivants, les rapports constitutifs et fonctionnels entre leurs éléments fonctionnels, ainsi que le renouvellement des tissus. Elle participe à l »exploration des processus pathologiques et de leurs effets. C »est l »italien Marcello Malpighi, professeur de médecine à Bologne et à Pise qui est considéré comme le fondateur de l »histologie, au XVIIe siècle. L »histologie fut d »abord empirique, grâce au perfectionnement de microscopes simples, alors récemment inventés, permettant l »Ã©tude de coupes minces.

Les techniques de biologie cellulaire, de biologie moléculaire, de clonage et de génétique moléculaire ont permis de mieux comprendre le fonctionnement cellulaire et les interactions cellulaires. Il existe de nombreuses techniques histologiques. Les prélèvements, quels qu’ils soient doivent être effectués avec le plus grand soin, car leur qualité conditionne directement les possibilités d’étude. Il existe également des techniques de prélèvement plus sophistiquées : par excision, microdissection. Des prélèvements sont fréquemment réalisés au cours d’une opération, et sont étudiés directement au bloc opératoire en extemporané par cryostat. Cette technique est utilisée pour les coupes histologiques « longues durées » après inclusion en paraffine.

C tout en conservant les ultrastructures cellulaires et nucléaires. Les organes, trop gros pour laisser passer la lumière nécessaire à la microscopie optique, doivent encore être découpés en lamelles extrêmement fines par un appareil appelé microtome. Pour cela, on les enrobe dans de la paraffine ou une résine, selon l’épaisseur souhaitée de la coupe. Les coupes de 0,05 μm seront analysées en microscopie électronique tandis que les autres seront observées en microscopie optique. Les tissus biologiques présentent en eux-mêmes très peu de contraste, aussi bien en microscopie optique qu’en microscopie électronique.

La coloration est utilisée aussi bien pour augmenter le contraste que pour mettre en valeur l’une ou l’autre structure en particulier. De nombreuses techniques de coloration ont été découvertes de façon fortuite. On parle d’histochimie quand la coloration se fonde sur des réactions chimiques connues entre des réactifs de laboratoire et des composants des tissus étudiés. La distribution tissulaire de certaines enzymes spécifiques peut-être étudiée sur des coupes fraîches en y ajoutant un substrat spécifique de cet enzyme. L’enzyme réagit alors avec ce substrat pour former un produit de réaction primaire, insoluble et pouvant être mis en évidence par une coloration appliquée d’emblée ou dans un second temps.

Les échantillons de tissus peuvent être colorés par des techniques radiographiques. Des anticorps spécifiques sont utilisés pour venir se fixer à une molécule de la coupe histologique. Ces anticorps polyclonaux, produits chez l’animal à partir de la protéine purifiée, seront porteurs d’un marqueur, le plus souvent fluorescent. Cette technique tend à faire disparaître l’historadiographie. Notion de tissus, d’organes et de systèmes. Actuellement, la classification cellulaire repose sur le regroupement des cellules sur la base de leur fonction principale. Ci-dessous, est exposée la classification fonctionnelle des cellules animales.