Homéopathie : L’Enfant PDF

Please forward this error screen to hermes. Père-Lachaise – Division 19 – Hahnemann 01. Hahnemann est baptisé le jour même de sa naissance, le 11 avril 1755, dans l’église luthérienne de Meissen. Il est le troisième homéopathie : L’Enfant PDF de Christian Gottfried Hahnemann et de sa deuxième femme, Johanna Christiane Spieß.


Toutes les rubriques, pathologies et médicaments, sont classées intégralement par ordre alphabétique pour accéder immédiatement à l’information recherchée
• Les pathologies ou les motifs de consultations les plus fréquents (nausées, troubles du sommeil, problèmes de circulation…) sont accompagnés de conseils pour mieux observer les symptômes et trouver le traitement homéopathique adapté en attendant de consulter
• Les principaux médicaments homéopathiques sont présentés avec leurs indications cliniques et leur origine

Son père, peintre sur porcelaine dans la célèbre manufacture de porcelaine de Meissen, veille à son éducation, jusqu’à ses dix ans. Il s’établit d’abord dans une agglomération minière, Hettstedt, qu’il quitte pour Dessau au printemps de 1781. C’est là qu’il fait la connaissance de Henriette Küchler, la belle-fille de l’apothicaire Haeselen avec lequel il est en relation de travail. Il se consacrait alors aux expériences chimiques, aux traductions et aux publications.

En 1788, il publie Sur les moyens de reconnaître le fer et le plomb dans le vin, où il expose une méthode pour mettre en évidence la dénaturation du vin par l’apport de sucre de plomb toxique. C’est en 1790, à l’occasion d’un travail de traduction de Lectures de la Matière médicale de William Cullen qu’il est amené à expérimenter sur lui-même les propriétés du quinquina. En 1791, Hahnemann est élu membre de la Churfürstlich Mayntzische Academie nützlicher Wissenschaften, à Erfurt. S’il commence à mettre en pratique ses principes d’homéopathie à partir de 1796, c’est à compter de 1800 qu’Hahnemann commença véritablement à pratiquer l’homéopathie. Ne rencontrant pas le succès espéré auprès de ses confrères, Hahnemann déménage à Leipzig, ville universitaire, où il entreprend de donner des cours, après avoir passé une thèse en 1811, pour accéder au statut de lecteur : c’est effectivement à Leipzig que seront formés ses premiers disciples, tels que Stapf, Gross, Moritz et Wilhem Müller. C’est aussi en 1811 qu’il publie La Matière médicale pure. C’est à Köthen qu’il publie, en 1828, le second ouvrage majeur, exposant sa conception de homéopathie : le  Traité des maladies chroniques, leur nature spéciale et leur traitement homéopathique .

En 1830, son épouse Henriette décède. Hahnemann continua à vivre à Köthen, avec deux de ses filles. En 1831 il publie trois textes sur le traitement du choléra. 1831-32 envahit l’Europe par la Russie. Hahnemann reçoit une volumineuse correspondance de ses disciples auxquels il prodigue ses conseils. Marie Legouvé malade au lit, 1838. Le 18 janvier 1835, Hahnemann, à l’occasion d’une consultation, en octobre 1834, fait la connaissance de Mélanie d’Hervilly-Gohier, ils se marient à Köthen.

7 juin 1835, pour arriver à Paris, le 27 juin 1835. Médecin respecté et beaucoup occupé, Hahnemann passait ses huit dernières années à Paris. Le traitement se termine à la suite du rejet de ses offres à Mme Hahnemann. Les dossiers médicaux encore existants de la période de Paris n’ont été que partiellement évalués et pourraient offrir d’autres surprises. Joseph Antoine Chatron, l’un de ses élèves, assiste seul à ses derniers moments et lui ferme les yeux. City de Londres, présida pendant vingt-deux ans aux destinées du British Institute of Homœopathy. Hahnemann fait publier plus de 30 000 pages au cours de sa vie, résultat de traductions dans plusieurs langues vers l’allemand, d’articles, de travaux majeurs et d’ouvrages secondaires.