L’Art au XXe siècle : Tome 1, Les avant-gardes PDF

En raison de l’accès limité au réseau Internet, le l’Art au XXe siècle : Tome 1, Les avant-gardes PDF avance lentement. 1980, toutefois, la communauté bénéficie d’un accès régulier à Internet, et le rythme de croissance des publications s’accélère.


La première moitié du XXe siècle voit naître les avant-gardes, qui marquent une rupture ouverte vis-à-vis de l’art institutionnel et de la société. Durant cette période, traversée par les deux guerres mondiales, une nouvelle génération d’artistes remet en cause la figuration – le Carré noir sur fond blanc de Malevitch (1915), première oeuvre suprématiste, constitue un tournant vers l’abstration absolue – et jusqu’à la notion même d’oeuvre d’art – avec sa Fontaine (1917), Marcel Duchamp entreprend la désacralisation de l’oeuvre d’art, élevant un urinoir à ce rang. Il s’agit d’artistes en rébellion, clairement inscrits dans le champ politique (Otto Dix), qui s’affranchissent des canons picturaux (Pablo Picasso), repensent la couleur et la lumière (Robert et Sonia Delaunay), se rapprochent de l’art primitif (Matisse). Si l’expressionnisme (fauvisme en France, Die Brücke en Allemagne) s’élève contre l’art académique, l’idée même d’espace pictural est totalement renouvelée par le cubisme. Ces recherches multiformes, des  » papiers collés  » de Braque à l' » automatisme psychique pur  » préconisé par Breton, en passant par l’expérience politique du Bauhaus, école d’architecture et d’art dirigée par Walter Gropius (1919-1933), sont autant de reflets d’un siècle en mutation. Ce guide des arts aborde les avant-gardes du XXe siècle à travers trois axes. Les différents mouvements artistiques sont décrits dans le premier chapitre ; le deuxième établit une  » géographie de l’art « , mettant en avant des villes occidentales dynamiques sur le plan artistique au cours de cette période ; le troisième, enfin, présente 59 artistes, d’Alexandre Archipenko à Grant Wood, mais aussi Marc Chagall, Frida Kahlo, Man Ray ou Chaïm Soutine. Un autre volume de la collection traitera plus particulièrement de la deuxième moitié de ce très riche XXe siècle.

Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne. En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page. Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique. En 1995, Jeff Bezos crée Amazon. La presse, dans son sens large, commence alors à se mettre en ligne. De son côté, Brewster Khale fonde Internet Archive. En 1997, la Bibliothèque nationale de France crée Gallica.