L’art : pièce en trois actes, en prose PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-l’art : pièce en trois actes, en prose PDF. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Faust est le titre de deux pièces de théâtre de Johann Wolfgang von Goethe de 1808 et 1832.


L’art : pièce en trois actes, en prose / Adolphe Thalasso ; avec une préface de Jean Jullien
Date de l’édition originale : 1894

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Christopher Marlowe et Gotthold Ephraim Lessing. Goethe a travaillé sur le thème de Faust pendant une longue partie de sa vie et Faust est souvent considérée comme l’œuvre la plus importante de la littérature allemande. La première pièce, souvent appelée Faust I, a été publiée dans sa version définitive en 1808. La seconde partie révèle un monde moins soumis à la passion. Dans Faust II, Goethe a écrit un Prologue qui pose la question obsédante du salut de l’âme. L’œuvre est ainsi une parabole de l’Humanité souffrante, tiraillée entre pensée et action. En 1790, il a fait publier un texte intitulé Faust, un fragment.

Faust y est présenté comme un homme admiré par le peuple pour sa sagesse, épris de connaissance profonde, vivante, transcendante. Accablé par l’insignifiance de son savoir et désespérant de ne rien découvrir qui puisse le satisfaire, il signe un pacte avec Méphistophélès. Celui-ci doit l’initier aux jouissances terrestres et le servir fidèlement dans ce monde. Cette pièce se rattache au courant Sturm und Drang. La pièce se compose de 4 615 vers, en comptant la dédicace et les deux prologues.

La dédicace et le  Prologue sur le théâtre  ne participent pas directement à l’action et ne sont pas toujours joués. L’action se déroule à l’époque de ce Docteur Faust qui aurait vécu de 1480 à 1540 environ, en Allemagne. Dans la quête du savoir, Faust a brûlé ses plus belles années. C’est un vieillard amer qui découvre qu’il n’a rien acquis ni rien produit qui puisse compenser cette perte. Méphistophélès lui apparaît et lui propose en échange de son âme de lui rendre sa jeunesse, et avec elle les mille plaisirs qui combleront ses sens. Faust découvre la jeune fille au sortir de l’église. Modeste, pudique, elle incarne l’innocence, la force de l’espoir, l’assurance de la foi.

Faust la vénère comme son contraire. Le soir, Faust pénètre dans sa chambre vide. Il est d’abord plein d’un désir sensuel mais le charme de l’innocence l’emplit de pensées douces et chastes. Méphistophélès dépose un coffret rempli de somptueux bijoux dans l’armoire de Marguerite. De retour dans sa chambre, Marguerite sent dans l’air une influence étrangère. Elle découvre le coffret, se pare de ces trésors mais les repose bientôt, car elle est consciente qu’ils ne lui appartiennent pas et que sa mère pourrait les trouver et les rapporter au curé ! Faust et Marguerite se rencontrent dans un jardin : la jeune fille est subjuguée.