L’insertion dans le milieu scolaire : Une phase cruciale du développement professionnel de l’enseignant PDF

Please forward this error screen to ns7. Assemblée nationale l’insertion dans le milieu scolaire : Une phase cruciale du développement professionnel de l’enseignant PDF inscrit à son programme de travail, à la demande du groupe Les Républicains, une évaluation de l’action de l’État dans l’exercice de trois de ses missions centrales en Seine-Saint-Denis. C’est la première fois dans l’histoire parlementaire qu’une mission d’évaluation est réalisée sur un territoire donné.


Au Québec comme ailleurs en Amérique du Nord et en Occident, la profession enseignante est aux prises avec des problèmes de pénurie d’enseignants qualifiés et de décrochage professionnel. Pour donner un nouveau souffle à la profession et offrir un héritage à la relève, il faut se pencher sérieusement sur la problématique de l’insertion professionnelle et de la persévérance en enseignement et en examiner les enjeux, les conditions et les modalités de réalisation. Cet ouvrage fait la lumière sur plusieurs éléments qui font obstacle à une insertion professionnelle réussie, certains prenant racine dans la formation à l’enseignement, d’autres dans les conditions d’entrée dans la profession et la culture du milieu d’accueil. On y révèle les principaux objets de satisfaction professionnelle des jeunes enseignants et on met en évidence les exigences rattachées à une intégration harmonieuse au sein d’une équipe-école. Puisque cette insertion représente un enjeu majeur de l’avenir de la profession enseignante tant sur le plan du développement professionnel et identitaire que sur le plan de la relève, les auteurs insistent sur la nécessité d’un dialogue entre chacun des acteurs concernés et ils invitent les enseignants débutants à y participer activement. Les textes réunis dans cet ouvrage offrent aux responsables éducatifs, aux institutions d’enseignement, aux équipes-écoles, aux syndicats et aux formateurs d’enseignants un outil de réflexion, de décision et d’action fondé sur les études rigoureuses de plusieurs chercheurs.

Il est en effet très vite apparu qu’une approche territorialisée de l’évaluation permet de rendre compte, de manière fine, des spécificités d’un territoire et de l’adéquation des moyens d’action de la puissance publique à ces mêmes spécificités. Les territoires, terreaux des politiques publiques, ont fait l’objet, sous tous les gouvernements successifs, de nombreux plans d’actions et de stratégies. Le choix de la Seine-Saint-Denis pour cette première évaluation parlementaire territorialisée s’est imposé comme une évidence. Le département de la Seine-Saint-Denis est le seul territoire de France que l’on désigne plus volontiers par son identifiant numérologique que par son véritable nom : le 9-3.

Comme si deux chiffres pouvaient résumer la complexité de ce territoire. Ce département, contrasté et si souvent stigmatisé, fait office de véritable laboratoire d’étude au regard de son dynamisme et de toutes les problématiques qu’il concentre, et des nombreux efforts impulsés par les politiques publiques pour y remédier. Les rapporteurs ont retenu trois politiques d’évaluation : l’éducation, la sécurité et la justice. L’évaluation croisée de ces trois domaines d’intervention de l’État permet de faire un état des lieux sur un territoire donné des atouts et des failles de l’action publique propre à chaque politique publique, tout en en soulignant les problématiques communes et les propositions d’amélioration qui en découlent. Au regard de la complexité du territoire, de la vitesse à laquelle il évolue et de la nécessité d’en avoir une compréhension globale, le présent rapport ne peut néanmoins faire l’économie d’un examen des problématiques auxquelles la Seine-Saint-Denis est confrontée, en dehors de l’éducation, de la sécurité et de la justice. On ne trouvera donc pas dans ce rapport un bilan détaillé des trois politiques publiques précitées en Seine-Saint-Denis. L’objectif est tout autre : à travers trois politiques publiques en Seine-Saint-Denis, il s’agit en fait de s’interroger sur l’efficacité de l’action de l’État.