La frontière jurassienne au quotidien 1939-1945 PDF

Le canton du Jura, le Jura bernois ainsi la frontière jurassienne au quotidien 1939-1945 PDF Moutier qui devrait rejoindre le canton du Jura en 2021. Jura par la séparation de Berne. Article détaillé : Chronologie de la Question jurassienne.


L’auteur, Henry Spira natif de Porrentruy, s’est attaché à dénoncer toute une série d’accusations mensongères s’en prenant à l’attitude de la Suisse et des Suisses au cours de la Seconde Guerre mondiale, fruit de ses nombreuses recherches durant une douzaine d’années. Il démolit, documents probants à l’appui, des allégations honteuses à l’égard des Soeurs Ursulines bruntrutaines proférées par les survivants de la famille Sonabend et reprises par les médias, alors que cette famille n’avait pas été hébergée à Sainte-Ursule mais auprès d’une autre congrégation, toute aussi accueillante, celle des Soeurs de Charité bisontines. D’autres manipulations éhontées de faits et de chiffres, effectuées par des organes des Archives fédérales, des fonctionnaires et officiers subalternes, des tribuns, sont dévoilées. Des recherches ciblées sur certains personnages marquants, incluant leur vie privée, notamment Rothmund, permettent une nouvelle approche de leurs motivations. En revanche, cet ouvrage dévoile nombre d’activités positives en ce pays au cours des années de guerre, tant de la part des autorités que de la part de nombre de ses citoyens, tant en faveur des réfugiés et des Alliés, que de la Résistance dans les pays occupés.
Cet ouvrage contient plusieurs milliers de données personnelles identitaires de fugitifs civils et militaires, accueillis ou refoulés, basées sur des sources inexploitées jusqu’à présent – tant par les historiens que par les Archives fédérales et la Commission Bergier – notamment les registres d’écrou des prisons et rapports d’interception de l’armée, des gardes-frontière de la police cantonale, le long de l’Arc jurassien.

Bâle exercent à la fois un pouvoir temporel et spirituel sur ces régions, même s’ils n’ont jamais pu maintenir une unité forte sur l’ensemble de leurs terres. Berne, poursuivant sa politique expansionniste, conclut des alliances avec les bourgeoisies de plusieurs villes du sud de l’évêché, qui par la suite se transformèrent en traités de combourgeoisie. Ces derniers garantissent un engagement militaire mutuel entre les entités en cas de conflit. Ces alliances affaiblissent le pouvoir temporel des princes-évêques sur plusieurs villes : Bienne, qui exerce par la suite son influence sur l’Erguël, conclut un traité de combourgeoisie en 1353, La Neuveville en 1388 et Moutier en 1486, à la suite d’un différend religieux. La Réforme arrive dans ces régions en même temps qu’elle s’étend dans le reste de la Suisse.

Guillaume Farel se rend à Tavannes en 1530 où il commence l’établissement du protestantisme. En 1792, la France s’empare des territoires de l’Évêché de Bâle, vassal du Saint-Empire romain germanique. Berne se résigne à l’annexion de la majeure partie de l’ancienne Principauté sur proposition des grandes puissances, après quelques réticences. Bâle sont intégrées au canton de Berne. L’intégration ne se fait pas sans mal. Ainsi, avant l’avènement du Code civil suisse en 1917, le canton de Berne impose, contre les accords du Congrès de Vienne, son code civil qui doit remplacer le Code civil français instauré en 1804.

L’origine de ce mécontentement vient en partie de dissensions religieuses et culturelles. Après le Kulturkampf suisse dans les années 1870, un autre mouvement séparatiste apparaît pour contester l’étatisation de l’Église catholique. Ces mouvements sont moins violents dans d’autres cantons à cause de l’homogénéité confessionnelle que ne connait pas le canton de Berne, qui a depuis 1815 une partie de son territoire à majorité catholique. Les historiens font généralement remonter la forme actuelle de la Question jurassienne à 1947. Comité d’action pour la défense des droits du Jura, renommé plus tard  Comité de Moutier , est créé à Delémont le 2 octobre. Ce comité est chargé de réunir les forces politiques des régions jurassiennes et de dresser le catalogue des revendications.