La Marée noire du progrès PDF

Nicéphore Niépce, en 1832 ou la Marée noire du progrès PDF. Cet article retrace les étapes qui jalonnent l’histoire de la photographie, principalement vue sous son aspect technique.


« Science sans conscience n’est que la ruine de l’âme. » L’aventure humaine a connu de si vastes et si terribles bouleversements durant le XXe siècle que l’auteur a tenu à faire un bilan global en expliquant les motivations des hommes parfois douteuses et surtout en dénonçant les conséquences néfastes de ces actes.

La photographie peut être considérée comme une technique propre à supplanter le dessin ou la peinture pour représenter le monde qui nous entoure. Par ailleurs les usages de cette technique ont évolué, et sa dimension artistique a notamment été reconnue. D’autre part, les alchimistes savaient que la lumière noircissait le chlorure d’argent. Pris de panique, ils se seraient précipités hors de la pièce. Celle-ci peut produire un effet spectaculaire, bien que son principe de fonctionnement soit simple. Quand la lumière pénètre par un trou minuscule dans une boîte ou une pièce obscure, une image inversée et renversée de l’extérieur est projetée sur la paroi opposée. Ce que les invités de Della Porta avaient vu n’était rien de plus que les acteurs qui jouaient dans la pièce voisine.

Le principal inconvénient du sténopé est son manque de luminosité. En effet, la définition de l’image produite, c’est-à-dire la finesse des détails, est en fonction de la dimension du trou. Une lentille de verre, qui peut focaliser les rayons lumineux, améliore les performances du sténopé : le diamètre de l’ouverture étant plus important, on admet davantage de lumière et l’image est plus claire. Le dispositif physique permettant de créer l’image étant inventé, il restait une étape importante à franchir : comment faire en sorte que la vision fugitive créée par la lumière dans la chambre noire se transforme en une image véritable, stable et durable comme un dessin ou une peinture. La découverte de l’action des rayons lumineux sur une surface sensible est attribuée aux alchimistes du Moyen Âge, qui connaissaient les propriétés du chlorure d’argent, sensible à la lumière. Cette photographie représente une partie de la propriété de Niépce. En 1819, John Herschel décrit les propriétés de l’hyposulfite de sodium qui deviendra le fixateur de Mijus.