La Sainte Eglise PDF

Le bâtiment n’la Sainte Eglise PDF est pas moins impressionnant avec ses 90 m de long, 34 m de large, 30 m de hauteur et son clocher qui culmine à 65 m de hauteur. Le 11 mars 1869, les obsèques d’Hector Berlioz y sont célébrées.


Le père Emmanuel, curé du Mesnil-Saint-Loup durant 53 ans, abbé du monastère Notre-Dame de la Sainte-Espérance, était convaincu que les âmes, même les moins instruites, peuvent et doivent être initiées aux plus hautes vérités de la foi. Nourri de l’Ecriture et de la doctrine de saint Augustin, son exposé limpide et profond, destiné primitivement aux paysans et artisans de sa paroisse, nous fait pénétrer le grand mystère dont parle saint Paul, celui de l’Eglise du Christ. Trois parties : le mystère de l’Eglise – l’Eglise et le monde – l’Eglise à la fin des temps.

L’édifice est construit au-dessus d’un petit square dessiné par Jean-Charles Alphand. Façade occidentale, le long de la rue Morlot. Le chœur surélevé et monumental, avec un somptueux maître-autel, est flanqué de dix colonnes en stuc vert représentant les Dix Commandements de Dieu. Les six piliers qui soutiennent la nef supportent chacun deux apôtres. Les murs sont richement décorés de peintures de l’École académique soutenue par Napoléon III. Des peintures en pseudo-mosaïques sur les arcades représentent notamment les Pères de l’Église.

On remarquera également, au fond de la nef, un balcon se situant en dessous des grandes orgues : celui-ci était à l’origine destiné à accueillir l’Empereur et sa suite lors de grandes cérémonies religieuses. Cependant, ce dernier ne se rendit jamais dans l’espace qui lui était réservé. On notera que c’est de ce balcon que la vue sur la nef est la meilleure, du fait de son alignement avec l’allée centrale et l’autel. Félix-Joseph Barrias : La mort de sainte Geneviève. Désiré François Laugée : Saint Denis portant sa tête. François-Louis Français : Le Baptême du Christ. Eugène Thirion : Le Songe de saint Joseph.

Les chapelles sont décorés de vitraux. Au fond du chœur : chapelle de la Vierge derrière le maître-autel : L’abside à trois pans est décorée de vitraux historiés racontant la vie de la Vierge. Ils sont inspirés de la Bible et par la tradition de l’Église catholique. Il existe encore deux autres chapelles, qui se situent de chaque côté des balcons encadrant le chœur de l’église.

Leur accès est interdit au public, mais on peut apercevoir les fresques murales ornant les murs de ces chapelles. L’orgue a été construit en 1869 par Aristide Cavaillé-Coll. Très gravement touché lors de la Commune de Paris, il fut entièrement reconstruit par Cavaillé-Coll, et Alexandre Guilmant en fut nommé titulaire. Tout d’abord par Mutin en 1901, ce qui coûta sa place à Alexandre Guilmant qui refusa de signer la réception des travaux. Il est aisé de se rendre à la Trinité depuis la gare Saint Lazare à pied. La Bédollière, Le Nouveau Paris, éd.