La Tentation Pornographique Reflexions sur la Visibilité de l’Intime PDF

Les acteurs ou actrices pornographiques, parfois appelés  acteur ou actrice X  ou encore  hardeur  la Tentation Pornographique Reflexions sur la Visibilité de l’Intime PDF  hardeuse , sont les personnes se livrant à des actes sexuels non simulés dans le cadre d’un film pornographique. Les législations de certains pays les considèrent comme des travailleurs du sexe, car faisant commerce de leur corps. Photographies d’un film érotique autrichien, vers 1906, par le photographe Johann Schwarzer. Les films pornographiques sont apparus dès l’époque du cinéma muet.


La pornographie n’est plus aujourd’hui réservée à l’élite et s’impose au contraire comme un phénomène de masse. Mais depuis un siècle, ce sont essentiellement des supports photographiques et filmiques qui la diffusent, ce qui bouleverse sa signification. C’est pourquoi expliquer son succès par les seules frustrations des spectateurs revient à en négliger la spécificité. Si filmer constitue un acte original, projeter des corps nus à l’écran revient à mobiliser une puissance de dévoilement qui excède absolument toutes les autres. La pornographie invite ainsi à repenser l’image et les manières d’exposer la nudité. En interrogeant ses intentions profondes, on comprend qu’elle exprime finalement une tentation inhérente au cinéma. Il s’agit donc de décrire la visibilité de l’intimité sexuelle en vue d’esquisser une réflexion générale sur le film et ses pouvoirs.

Jusqu’en 1969, ces films, destinés à une diffusion clandestine -notamment dans des maisons closes – sont réalisés et interprétés par des anonymes. Cette période est qualifiée d’ âge d’or de la pornographie , au début des années 1980. Le développement des technologies de support comme les cassettes vidéo VHS puis le DVD, permit l’accès au grand public des films pornographiques dans le cadre de la vie privée, en quittant le milieu restreint des cinémas X. La capacité de production commençant à saturer le marché du film pornographique, les pratiques évoluèrent vers des pratiques jusqu’ici plus confidentielles, comme la sodomie, le BDSM, les pénétrations multiples, etc. L’internet et le web vont changer la donne, les films X sont téléchargés illégalement et parallèlement le paiement se met en place sur des sites web pour voir des films. Tout cela donne accès à un plus large public international. Les actrices X sont rapidement propulsées  starlette  par le web.

Les amateurs deviennent aussi des stars avec leur webcam. Lou Charmelle et Manuel Ferrara sur le tournage d’une vidéo de John B. Les acteurs Phil Hollyday et Angell Summers tournant une scène du film Montre-moi du rose ! Rocco Siffredi et Rosa Caracciolo en 2011.

Dans les années 1980 aux États-Unis, le SIDA tue plusieurs acteurs et actrices érotiques, notamment John Holmes et Lisa De Leeuw. Cette fondation met en place des tests de séropositivité mensuels et demanda que chaque rapport soit répertorié. Ainsi, aujourd’hui aux États-Unis, un éventuel séropositif peut-il être identifié, contacté et à nouveau expertisé sous trois à six mois. En France, les MST seraient moins présentes, l’utilisation de préservatifs s’étant très vite imposée dans les plus grandes productions. Article connexe : Liste des acteurs et actrices pornographiques apparus dans des films non pornographiques. Les films ou les images de ces actrices sont recherchés par les amateurs qui constituent notamment des sites de fans. La notoriété de ces acteurs et actrices déborde parfois du milieu pornographique, en participant à des émissions télévisées ou radiodiffusées grand public ou en entamant une carrière dans d’autres domaines du show business.