La Valette : Grand Maître de la victoire PDF

Description de l’image Europe location Malte. La Valette : Grand Maître de la victoire PDF situé au milieu de la Méditerranée.


Pour la première fois qu’on lui donne la parole, Jean Parisot de La Valette raconte comment, à moins de 20 ans, en 1513, il refuse les guerres fratricides européennes et part vers l’Orient pour devenir un de ces rudes chevaliers traquant sans relâche en mer les ennemis musulmans de la chrétienté, sur les galères de l’Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Après 40 ans de combat contre les Turcs et les Barbaresques, la grandeur de sa renommée morale et de ses faits d’armes le fait élire Grand Maître de l’Ordre fixé, depuis 1530, à l’île de Malte par Charles Quint après la perte de Rhodes. C’est alors que l’île subit, en 1565, le terrible assaut de Soliman le Magnifique résolu à faire sauter ce dernier verrou à l’envahissement par mer de l’Occident chrétien qui, inconscient, se déchire lui-même. Ce sera la gigantesque bataille du Grand Siège de Malte, le  » Verdun du XVIeme siècle « , dont l’Ordre sortira vainqueur contre toute attente, sublimé par la vaillance de La Valette surnommé, de son côté, le  » Charles Martel de la Méditerranée « . Avec l’aide de l’Europe sauvée et reconnaissante, il fondera ensuite l’extraordinaire ville fortifiée, toujours restée intacte et unique en son genre, qui porte son nom. La Valette, devenue la capitale de la République de Malte, a accédé, en 2004, au rang de capitale européenne.

Sa localisation stratégique entre la Méditerranée occidentale et la Méditerranée orientale lui a valu les convoitises et l’occupation de nombreuses puissances au cours des âges. Avec ses 316 km2 de superficie, c’est le plus petit État de l’Union européenne. Le pays compte 446 547 habitants en 2013. Sa densité de population est la plus élevée de l’Union Européenne, avec 1 413 habitants au km2. 339 kilomètres au nord-nord-est des faubourgs de Tripoli, en Libye, et 574 km à l’ouest-sud-ouest de l’île de Céphalonie, en Grèce.

L’île principale de l’archipel maltais est l’île de Malte. Elle mesure 27 km dans sa plus grande longueur et 14,5 km dans sa plus grande largeur. L’archipel maltais, situé sur la limite nord de la plaque africaine, est constitué de roches sédimentaires peu déformées, globalement inclinées vers le nord-est. L’eau douce est présente sous forme d’une nappe phréatique flottant sur une nappe d’eau de mer. L’eau douce, pour la consommation humaine, était au XIXe siècle obtenue par des puits, des pompages éoliens et un réseau de galeries souterraines permettant un drainage des eaux de pluie. Le climat est de type méditerranéen, avec des hivers doux et pluvieux et des étés chauds et secs.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. L’histoire de Malte est dès le Néolithique liée à celle de la Sicile. L’archipel maltais n’est peuplée que vers 5400-5200 av. Par sa position au centre de la mer Méditerranée l’archipel maltais est un relais évident, compte tenu de ses ports naturels. Ils installent une colonie dans les îles de l’archipel vers 725 av. Avec le déclin de la Phénicie, l’archipel passe sous le contrôle de Carthage en 480 av. C’est une colonie précieuse dans la lutte que les Carthaginois mènent contre les Grecs et ensuite contre les Romains.

Article détaillé : Moyen Âge à Malte. Il passe ensuite sous le contrôle de l’Empire romain d’Orient également dénommé Empire byzantin. La présence byzantine demeure dans l’archipel jusqu’à la conquête de Malte par les Arabes. En 870 les Aghlabides s’emparent de l’archipel lors de la conquête de la Sicile. Il est envisagé, dans les dernières études historiques, que l’archipel a été complètement vidé de sa population envoyée en esclavage. En 1090, les Normands, maîtres de la Sicile, menés par le comte Roger de Hauteville, s’emparent de Malte. En 1127, l’archipel passe sous domination sicilienne.

Royaume latin de Jérusalem, pour que celui-ci retrouve une souveraineté après avoir été chassé de l’île de Rhodes par les Ottomans. Article détaillé : Ordre de Saint-Jean de Jérusalem à Malte. En 1675 puis de nouveau en 1676, une épidémie de peste frappe les îles, faisant 11 300 victimes sur une population estimée à 60 000 habitants. Article détaillé : Grand Siège de Malte. Le Grand Siège intervient le 19 mai 1565 quand Mustapha Pacha et Uluç Ali Paşa font débarquer à Marsaxlokk un premier contingent de 40 000 soldats. Article détaillé : Occupation française de Malte.

Articles détaillés : Occupation britannique de Malte et Blocus de Malte. En 1800, les Maltais appellent les Britanniques à l’aide sous prétexte du pillage des biens de l’Église par les troupes napoléoniennes. La Royal Navy impose un embargo sur l’île pendant deux ans, jusqu’au 5 septembre 1800, où les Français, épuisés, se rendent aux Britanniques. En 1802, le traité d’Amiens décide le rétablissement de la souveraineté de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem sur l’archipel mais rencontre l’opposition du Congrès national. Distinction de la croix de Georges reçue par le gouverneur de Malte en 1942. L’indépendance du pays est reconnue le 21 septembre 1964, mais Malte conserve la reine Élisabeth II à sa tête comme de nombreux pays du Commonwealth. La Chambre des députés est composée d’au moins 65 députés élus selon un système proportionnel.

Les élections générales ont lieu tous les cinq ans. La dernière a eu lieu en 2013. Le premier ministre est, depuis le 11 mars 2013, le travailliste Joseph Muscat. Article détaillé : Adhésion de Malte à l’Union européenne. Après l’indépendance de Malte dans le Commonwealth, le 21 septembre 1964, et sa constitution en république, le 13 décembre 1974, les dirigeants politiques maltais cherchent les moyens de passer d’une économie coloniale à une économie nationale.

L’alternance politique ramène les nationalistes en 1987, qui, au lieu de relancer l’accord d’association, décide d’ouvrir des négociations pour adhérer à l’Union européenne le 16 juillet 1990. 16 avril 2003, Malte signe le traité d’adhésion avec entrée en vigueur au 1er mai 2004. 1er janvier 2008, Malte intègre la Zone euro. Le 21 décembre 2007, Malte intègre aussi l’Espace Schengen mettant Malte aux avant-postes de l’émigration africaine avec l’île italienne de Lampedusa. Article détaillé : Division territoriale de Malte. Les localités maltaises ont été renommées par la loi sur les kunsilli lokali du 6 octobre 2009. Articles détaillés : Économie de Malte et Euro à Malte.