Le Général Kléber. Mayence et Vendée, Allemagne, expédition d’Égypte PDF

Combat de Varoux, 27 novembre 1792. Peinture de Victor Adam, commandée par le roi Louis-Philippe pour le musée de Versailles. Bandiera del Regno di Sicilia 4. Royal Standard of the Le Général Kléber. Mayence et Vendée, Allemagne, expédition d’Égypte PDF of France.


Le Général Kléber, par le Bon Ernouf. Mayence et Vendée, Allemagne, expédition d’Égypte
Date de l’édition originale : 1867
Sujet de l’ouvrage : Kléber, Gal

Ce livre est la reproduction fidèle d une uvre publiée avant 1920 et fait partie d une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l opportunité d accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les uvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Caractérisées par une ferveur révolutionnaire et des innovations militaires, ces multiples campagnes sauvèrent le régime révolutionnaire français, pourtant confronté à une sérieuse opposition européenne. De surcroît, les victoires qui s’ensuivirent contribuèrent à étendre de façon significative l’emprise territoriale de la France. On distingue en France les guerres de la Révolution des guerres napoléoniennes. Léopold avait d’abord regardé la Révolution avec sérénité mais il devient de plus en plus inquiet lorsque la Révolution se radicalise.

Pillnitz comme un geste évasif pour apaiser les monarchistes français, la déclaration fut considérée en France comme une menace sérieuse et dénoncée par les dirigeants révolutionnaires. En plus de différences idéologiques entre la France et les puissances monarchiques d’Europe, des disputes incessantes étaient provoquées par le statut des biens impériaux en Alsace. Les Français étaient par ailleurs préoccupés par l’agitation des nobles émigrés à l’étranger, en particulier dans les Pays-Bas autrichiens et les États d’Allemagne. Charles-Guillaume-Ferdinand, duc de Brunswick, se rassembla à Coblence sur le Rhin. En juillet, l’invasion prussienne commence et l’armée de Brunswick prend facilement les forteresses de Longwy le 13 août et de Verdun le 30 août. L’invasion continue, mais à la bataille de Valmy, le 20 septembre, les alliés reculent face à l’armée française menée par Dumouriez et Kellermann.

Bien que le résultat de la bataille fut nul tactiquement, il donne un coup de fouet au moral français. Les Français remportent des succès sur plusieurs autres fronts, occupant la Savoie et Nice, alors en Italie, tandis que le général Custine envahit l’Allemagne, occupe plusieurs villes le long du Rhin et arrive jusqu’à Francfort. L’Espagne et le Portugal rejoignent la coalition anti-française en janvier 1793 et, le 1er février, la France déclare la guerre à la Grande-Bretagne et aux Provinces-Unies. La France décrète une nouvelle levée de trois cents mille hommes, commençant une politique de levée en masse pour pouvoir déployer plus de soldats que les États aristocratiques et se montrer offensive afin de récupérer le matériel de guerre de l’ennemi. La France subit de graves revers au début.

Elle est chassée de Belgique et doit faire face à des révoltes internes dans l’Ouest et le Sud du pays. L’une d’entre elles, à Toulon, prépara le terrain pour un capitaine d’artillerie jusque-là inconnu du nom de Napoléon Bonaparte. Terreur, politique interne de répression féroce avec des exécutions de masse, permettent de repousser les invasions et de réprimer les révoltes. L’année se termine avec les forces françaises ayant l’ascendant mais toujours en guerre à proximité de ses frontières. Elle fut étroitement liée à la Chouannerie, l’ensemble de ces deux conflits étant parfois désigné sous le nom de  guerres de l’Ouest . La Chouannerie se déroula sur la rive droite de la Loire, tandis que le soulèvement vendéen eut lieu sur la rive gauche. Comme partout en France, la Vendée a connu des manifestations paysannes entre 1789 et 1792.

Elle s’est terminée au début de l’année 1796, après avoir fait plus de 200 000 morts et causé de nombreuses destructions. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. L’année 1794 voit un succès accru des armées révolutionnaires. Bien que l’invasion du Piémont ait échoué, la France chasse les armées espagnoles au cours de la guerre du Roussillon et pénètre en Catalogne. En mer, au cours de la bataille du 13 prairial an II, la flotte de l’Atlantique française réussit à faire échouer une tentative britannique d’interdire l’arrivée d’un convoi essentiel de céréales en provenance des États-Unis mais au prix de la perte d’un quart de ses forces.