Le Posets : Une grande montagne PDF

Pourquoi préparer votre voyage avec minube? Découvrez ce que nos utilisateurs pensent de la communauté de voyageurs qui les encourage le Posets : Une grande montagne PDF parcourir le monde. Face nord-est du pic du Canigou depuis le hameau de Mas Rouby.


Pyrénées, sur le massif du Canigou. Le pic du Canigou est le point culminant du massif du Canigou qui fait partie du Réseau des grands sites de France. La première forme connue du nom apparaît en 949 avec Montis Canigonis. Néanmoins, l’une d’elles semble plus probable. Le nom Canigou est sans doute un composé tautologique basé sur la racine pré-indo-européenne kar ou kan répétée pour obtenir kankan. Parmi les autres explications se trouvent diverses origines linguistiques.

Quoique pas toujours impossibles, elles semblent toutefois peu probables, notamment par le simple fait qu’une montagne aussi imposante que le Canigou a sûrement été nommée bien avant l’arrivée des Romains. Une origine latine du nom pourrait donner lieu à plusieurs explications. Il n’est pas rare que des sommets prennent des noms de personnes, tel le pic de Bugarach. On a pu donc y voir un nom de personne germanique, Canico, par rapprochement avec celui avéré au Moyen Âge de Enneco. Canico proviendrait du nom de personne Cani et signifiant utile, suivi du suffixe diminutif -k. Avec de bonnes conditions atmosphériques, il peut être aperçu deux fois par an au coucher du soleil depuis Marseille, à 250 km de là, début février et fin octobre, par réfraction de la lumière. Il est également visible par temps clair depuis l’ensemble du littoral languedocien, au-delà d’Agde, jusqu’à Port-Camargue, ainsi que depuis la montagne Noire.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Bien que variable d’une année à l’autre, l’enneigement est généralement continu au-dessus de 1 800 m, de la mi-novembre à la fin mai. Il semble cependant que le monarque ne soit pas allé jusqu’au sommet du pic. En effet, le chroniqueur franciscain écrit que Pierre III vit au sommet un dragon sortant d’un lac. En 1834, le pyrénéiste Vincent de Chausenque tente l’ascension du Canigou.

Dans les années 1860, le pyrénéiste Henry Russell fait l’ascension de plusieurs sommets des Pyrénées-Orientales et effectue notamment l’aller-retour de Vernet-les-Bains au sommet du Canigou en dix heures. Durant la Seconde Guerre mondiale, les scouts de la Troupe Notre Dame la Real, accompagnés de leur aumônier, partent de leurs locaux de Perpignan, afin de monter au pic du Canigou la croix forgée qui y trône toujours. Depuis lors, chaque année, les scouts de la Real gravissent le pic. On peut également accéder au sommet par sa face sud à partir du refuge de Mariailles, et quelques pas d’escalade faciles dans le couloir final sous le sommet. Très fréquenté en été, cet itinéraire est accessible à tout randonneur endurant.

L’hiver, le sommet est plus difficilement accessible, notamment par la face sud. Le pic du Canigou vu depuis Eus. Le Canigou vu depuis les environs de Vinça. Toponymie historique de Catalunya Nord, t. 1, Prades, Revista Terra Nostra, 1990, 796 p. La première prononciation est celle locale du Roussillon, la deuxième celle du catalan standard.

Cependant, cette différence n’a pas d’incidence sur l’orthographe. Canigou ou Canigó: comment s’écrit le nom de la montagne sacrée des Catalans? Becat, Joan,  La correction toponymique du cadastre et des cartes au 1:25. Bilan 1983-2006 , Nouvelle revue d’onomastique, vol. Guide du Roussillon et de l’Andorre : touristique, historique, social, économique, Perpignan, Sud Roussillon, 1968, 286 p.

Fabricio Cárdenas, 66 petites histoires du Pays Catalan, Perpignan, Ultima Necat, coll. Michel Aperio, Le Canigou vu de Marseille n’est pas une galéjade, 23 octobre 2013 : site consacré à ce phénomène atmosphérique. Guitard et alii, 1998, 198 p. Journal officiel du 8 avril 2011.

Georges Véron, 100 sommets des Pyrénées, Randonnées Pyrénéennes, 1991, 295 p. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 21 octobre 2018 à 19:02. Pyrénées avec une altitude de 3 404 m.