Le Web collaboratif : Mutations des industries de la culture et de la communication PDF

Internet considéré comme un espace de socialisation, un lieu dont l’une de ses fonctions principales est de faire interagir les utilisateurs entre eux afin d’assurer une production continuelle de contenu, et non plus uniquement la distribution de documents. Il est considéré comme un le Web collaboratif : Mutations des industries de la culture et de la communication PDF très important du Web 2. En particulier, il est associé à différents systèmes sociaux tels que le réseautage social, les blogs ou les wikis.


Le Web 2.0 – ou Web collaboratif – est aujourd’hui présenté comme une évolution culturelle majeure, voire même comme le fondement d’une nouvelle ère politique et sociétale. Dans les versions les plus optimistes, on assisterait à l’émergence d’une nouvelle culture participative, basée sur les interactions libres entre « usagers générateurs de contenus » sur le réseau Internet, et à l’effacement du rôle central occupé jusqu’à présent par les industries de la culture et de la communication. Face à ces représentations dominantes, l’ouvrage propose une analyse critique du phénomène, à la fois sur le plan socio-économique et en termes de production idéologique. Il interroge tout d’abord la notion même de Web 2.0 et aborde les questionnements que celle-ci soulève chez les spécialistes des industries culturelles. Les auteurs illustrent comment les discours et les dispositifs propres au Web collaboratif s’inscrivent dans le cadre de profondes transformations des rapports entre médias, économie et politique. Cette approche permet de mieux comprendre la place spécifique du Web collaboratif au sein des mutations du capitalisme, dans les industries de la culture et de la communication.

En 1955, le terme Social Web apparait sous la plume de l’auteur C. Krey dans l’essai History and the Social Web publié par les presses de l’université du Minnesota. A partir de 2005, ce concept a aussi connu un développement très important avec l’arrivée du Web 2. 0 et des médias sociaux, avec lequel il est très fortement lié, du fait de l’importance qui est donnée à la participation des individus. Les blogs et les wikis sont d’excellents exemples de la collaboration à travers Internet, une caractéristique de l’interaction du groupe qui caractérise le Web social. Blogs et les Wikis permettent aux utilisateurs de partager des informations et s’éduquer les uns les autres, ces interactions sociales sont centrées sur le contenu et la signification. Les blogs et les wikis sont utilisés par ceux qui les écrivent et les références en tant que ressources.

Le Crowdsourcing est également utilisé dans le cadre du web, en particulier ces dernières années, à l’aube du web sémantique et du Web 2. Le terme crowdsourcing est un néologisme sémantiquement calqué sur l’outsourcing. Impartition à grande échelle  ou encore  externalisation distribuée à grande échelle  sont d’autres traductions plus précises. Il existe de nombreuses formes, outils, buts et stratégies de crowdsourcing.