Les ados ont besoin de limites : Discipline efficace sans punition PDF

L’école, futur berceau de l’égalité filles-garçons ? La parentalité bienveillante dessine une troisième voie, entre autoritarisme les ados ont besoin de limites : Discipline efficace sans punition PDF laxisme.


Partout dans le monde, les parents redoutent le stress et la pression des années de l’adolescence alors que même les plus aimables des enfants semblent se métamorphoser en monstres. Pourtant, durant cette période, une relation solide avec eux est encore plus importante qu’auparavant. Ce livre fournit aux parents les outils pour affronter les défis du parentage de leurs adolescents. II leur donne le pouvoir de changer les modèles et d’établir des limites pour procurer un environnement stable et sécuritaire dans lequel les adolescents peuvent développer un sentiment d’indépendance et un sens de l’identité, tous deux forts et sains. Il traite des aspects suivants. La discipline comme guidance, non comme punition ; Les adolescents dans le milieu familial ; L’enfant difficile ; Ecouter : une habileté essentielle ; Sexualité adolescente ; Alcool et drogues ; Estime de soi ; Défis du développement : adolescents et parents ; Grands-parents: un lien spécial ; Problèmes courants du comportement adolescent ; Cellulaire, ordinateur et console de jeux ; Dépression, troubles de l’alimentation et suicide. Les limites démocratiques, en fonction de l’âge sont la clé du développement de l’autodiscipline et de l’estime de soi positive.

Voici dix clés pour améliorer le climat à la maison. La Petite Maison dans la prairie devrait être condamnée », plaisante Sophie Benkemoun, qui a créé en France en 2006 l’Atelier des parents, une méthode formalisée aux États-Unis par Adele Faber et Elaine Mazlish. La famille Ingalls n’existe pas, assure-t-elle, même chez vos voisins ! Tous, nous rêvons d’une famille unie. Ajuster le curseur n’est guère aisé. Comment transformer le quotidien et la relation quand on n’est pas Mary Poppins ? Pour secourir les parents, les propositions se multiplient : Super Nanny à la télévision, ouvrages éducatifs, ateliers de soutien parental.

Renonçant à l’autoritarisme, cette approche prône en effet la non-violence éducative. Elle s’inscrit dans le courant de la psychologie humaniste et positive et s’appuie sur l’écoute des émotions, l’expression des besoins, la gestion des conflits sans gagnant ni perdant et la coopération. Pas de permissivité pour autant : le parent est invité à définir et affirmer ses propres besoins et valeurs, et ne déroge pas au cadre défini. Faites-vous confiance « Jeune mère, j’avais l’impression que la nounou se débrouillait mieux que moi, confie Viviane. J’ai mis du temps à prendre confiance en moi.

Je savais ce que je ne voulais pas faire, mais faire autrement s’apprend. L’auteure, Aletha Solter, promeut une éducation démocratique, sans punitions ni récompenses. Cherchez les besoins « Derrière une réaction inappropriée se cache un besoin, répète Isabelle Filliozat. Il est donc fondamental de mieux comprendre les motivations des enfants. Elle montre aussi dans ses ouvrages que nos attentes ne sont pas toujours adaptées à leur maturité. Pour les parents conscients, une bêtise est considérée comme une façon d’attirer l’attention, explique Viviane. Accueillez leurs émotions Pour aider ses enfants à nommer ce qu’ils ressentent, Lucie, 36 ans, utilise depuis un an une grille de sentiments et d’émotions.

Une idée piochée à l’Atelier des parents de Tours. Pratiquez l’écoute active « Je ne savais pas pratiquer l’empathie, se souvient Séverine Cavaillès, j’étais tout de suite dans la sympathie : je voulais sauver mon enfant, l’aider, lui trouver des solutions. J’ai appris à être simplement attentive à son sentiment. On n’a pas à sortir l’enfant du trou, c’est à lui de trouver l’échelle qui l’en tirera. Cessez d’être Papa ou maman solution ! Le dialogue empathique est un art et répond à certaines règles. Fixez des limites Raphaël, 4 ans, saute sur le lit.

Soit tu continues à jouer tranquillement à côté de moi, soit tu sors de la pièce. Psychologue, Lucie a elle-même reçu une éducation plutôt non violente. Pourtant, « avec mes deux enfants, je perdais parfois le contrôle. Définissez votre zone d’acceptation Que faire en cas de conflits de valeurs et de besoins ? Nous avons appris à définir une zone d’acceptation qui est personnelle. Exemple : leur adolescent est toujours affamé.

Jugez où se situe le problème Face à une difficulté, une question peut vous sauver : « À qui appartient ce problème ? De plus, ce comportement sape l’estime de soi de l’enfant et sa motivation. Ne jouez pas les arbitres ! Privilégiez les solutions aux punitions La parentalité positive montre combien notre quotidien est marqué par les ordres et les punitions. Remplacez-la par la « recherche de solution ». CM2 qui chapardait les crayons de son voisin. Suscitez la coopération Vous en avez ras le bol de répéter cent fois la même chose ?