Les Prêtres séculiers en France PDF

Cet article présente des problèmes multiples. Vous pouvez aider à l’améliorer ou bien discuter des problèmes sur sa page les Prêtres séculiers en France PDF discussion.


Cet article adopte un point de vue régional ou culturel particulier et nécessite une internationalisation. L’historiographie ecclésiastique voit dans le mode de vie des Apôtres rassemblés autour du Christ, l’exemple fondateur de la vie canoniale. On y rattache en effet les principes de la vie communautaire, consacrée à Dieu, mais assurant également la propagation de la foi et les secours spirituels. Les persécutions que les chrétiens subirent dans les trois premiers siècles, empêchèrent en beaucoup de lieux les clercs de vivre en commun : mais ils mettaient au moins leurs biens en communauté. La distinction que l’on fit en 324 des églises cathédrales d’avec les églises particulières, peut cependant être regardée comme le véritable commencement des collèges et communautés de clercs appelés  chanoines . Augustin, évêque d’Hippone, avait rassemblé autour de lui en leur proposant une règle de vie commune. Le terme aurait ensuite changé de sens pour désigner la réunion du conseil de l’évêque avec les clercs qui l’assistent : le chapitre canonial.

Les chanoines prirent alors une part de plus en plus importante à l’administration de l’église épiscopale. Europe entreprennent d’eux-mêmes de reprendre une vie commune en respectant la règle de Saint Augustin. Grégoire IV et dans un vieux pontifical de Saint Prudence, évêque de Troyes. Il y a cependant quelques exemples singuliers de chanoines titulaires qui sont laïcs, et même mariés. Tirlemont en Flandre, il y avait une église collégiale de chanoines fondée par un comte de Barlemont, qui devaient être mariés : ils portaient l’habit ecclésiastique mais n’étaient pas engagés dans les ordres.

France par un évêque à d’autres ecclésiastiques. Les chanoines forment alors le chapitre tel que nous le connaissons aujourd’hui. Aujourd’hui et en France, le titre de chanoine est donné par un évêque à un curé ou à un prêtre de son diocèse à la carrière exemplaire. Liège : Christophe Blocquerie, Nicolas Rave, Gilles de Bocholtz, Jacques de Chocquier, Laurent de Méan, Jean-Ferdinand de Méan et Jean-Pierre Burman. Les chanoines réguliers sont des clercs qui vivent en communauté et exercent un apostolat selon les principes d’une règle. Au cours des siècles, plusieurs règles de vie ont été observées par les communautés de chanoines réguliers. 1215 dans le sillage de la réforme grégorienne.