Mémoires d’un juge africain. Itinéraire d’un homme libre PDF

Aimer un mot, le répéter, s’en mémoires d’un juge africain. Itinéraire d’un homme libre PDF. Comme un peintre aime une ligne, une forme, une couleur. La prose lue dans L’aventure ambiguë est magnifique et poétique à certains passages du récit. A travers l’histoire de l’itinéraire spirituel de Samba Diallo, de son éducation entre le Maître des Diallobé et la Grande Royale, puis de ce qu’il découvre en Occident, Cheikh Hamidou Kane arrive dans son premier ouvrage à concilier les valeurs traditionnelles africaines et celles venues d’Occident.


Le juge Camara a occupé une place importante dans l’histoire politique du Sénégal. En effet, du début des années 1960 à la fin des années 1970, Ousmane Camara a été un défenseur constant, loyal et vigilant du processus de construction de l’Etat dans son pays. Brillant polémiste, ce technicien professionnel du droit a aussi contribué à façonner la magistrature sénégalaise. Il livre ici des éléments nouveaux sur la trajectoire de l’Etat au Sénégal et les hommes qui en ont géré la destinée. Outre l’évocation de son rôle au sein de la Fédération des étudiants d’Afrique noire en France (FEANF), Ousmane Camara donne le témoignage d’un homme courageux, placé au centre de la crise politique majeure qui opposa en 1962 le président Léopold Sédar Senghor à Mamadou Dia, le président du Conseil de Gouvernement. A l’époque procureur général près la Haute Cour de Justice, il nous livre aujourd’hui des informations inédites sur le procès de Dia. L’ouvrage apporte un éclairage particulièrement bien informé sur la situation politique et sociale dans les années qui suivirent, car l’auteur a été directeur de la Sûreté sénégalaise de novembre 1964 à février 1970, des années décisives pour son pays. Il permet ainsi de mieux comprendre les enjeux de la confrontation entre le régime de Senghor et les partis d’opposition, les conséquences de la crise de mai 1968 sur l’organisation de l’Etat, les relations difficiles entre Senghor et la puissante confrérie des Mourides, à la fin des années 1970, ou encore le fonctionnement de la justice. Il explique également le rôle joué par le Sénégal pour rétablir Alhaji Sir Dawda Kairaba Jawara au pouvoir en Gambie, en juillet 1981. Rédigé dans un style serein et se refusant à tout règlement de comptes, cet ouvrage constitue un outil indispensable à la compréhension du Sénégal contemporain.

Un certain écart sépare ces deux cultures, évidemment. Cheikh Hamidou Kane a voulu penser cet écart ou cette conciliation. Car on revient à la question posée : chaque culture, occidentale et africaine, est à la fois riche par sa philosophie respective, et handicapée par ce qui lui manque, mais qui est apporté par l’autre. L’aventure ambiguë, de Cheikh Hamidou Kane. Cette entrée a été publiée dans Littératures de langue française. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Je note dans mes tablettes ce livre qui vient de piquer ma curiosité. Toujours quand il s’agit de l’Afrique. Je poursuis ma lecture des autres articles. S’ILS LE DÉSIRENT EN SUISSE A LA FIN DE LEUR FORMATION. PROFESSIONNELLE DES PAYS DE L’UNION EUROPÉENNE. J’aimerai bien connaitre où se trouve le siège social au Cameroun.

Non, merci, le retour n’est pas difficile, puisque je continue mes lectures ! Oui, lis ce livre qui est au programme dans nombre d’écoles africaines, il est fabuleux. Je réalise que cela fait longtemps que je n’ai pas fouiné dans les rayons Littérature Africaine. Il faut que je remédie à cet oubli.

Ce livre est en effet magnifique, remplis de symboliques. Il mérite qu’on s’y attarde, qu’on trouve les sens cachés, qu’on découvre tout ce que l’auteur a bien pu y cacher. Le contexte socio-historique de l’oeuvre l’aventure ambigüe et trouver des informations sur la seconde oeuvre de Cheick Hamidou qui n’est pas arrivée à son terme. C’est toute la problématique de l’Afrique avec ses greffes culturelles: comment apprendre un nouvel univers sans pour autant perdre sa couleur d’antan!