Thèse pour la licence acte public soutenu le samedi 19 aout 1854, PDF

Le dessin montre thèse pour la licence acte public soutenu le samedi 19 aout 1854, PDF femmes marchant entre des immeubles sur une rue faite de pierres taillées. Les apparitions ont lieu dans le bâtiment à trois étages sur la droite. L’histoire du fantôme de Cock Lane est une affaire d’appartement hanté qui défraie la chronique londonienne en 1762 avant d’être reconnue comme une imposture.


Thèse pour la licence : acte public… soutenu le samedi 19 aout 1854,… / par Édouard-Félix Garnier,…
Date de l’édition originale : 1854

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Les protagonistes de cette histoire d’appartement hanté sont William Kent, un usurier de Norfolk, Richard Parsons, un clerc de la paroisse, et la fille de ce clerc, Elizabeth. Après la mort en couches de la femme de Kent, nommée Elizabeth Lynes, il tombe amoureux de sa belle-sœur, Fanny. C’est alors que naissent des rumeurs d’étranges bruits de coups et d’apparitions fantomatiques. Lorsque Fanny tombe enceinte, le couple déménage, et les coups cessent, mais environ 18 mois plus tard, alors que Fanny est morte de la variole et que les tribunaux ont statué en faveur de Kent pour la restitution de son prêt par Parsons, ce dernier fait valoir que sa propriété est hantée par le fantôme de Fanny. Le maire de Londres finit par nommer une commission, dont fait partie Samuel Johnson, qui étudie la question et finit par conclure à la nature frauduleuse de la prétendue apparition. D’autres enquêtes établissent que Parsons a contraint sa fille Elizabeth à commettre cette escroquerie.

Les conspirateurs sont poursuivis, Parsons est mis au pilori et condamné à deux ans de prison. Cette affaire est souvent mentionnée dans la littérature de l’époque. Charles Dickens est l’un des auteurs de l’époque victorienne qui font allusion à cette histoire dans leur œuvre. La face avant comprend plusieurs fenêtres en ogive. Un arbre est à la gauche de l’église. L’église Saint-Sepulchre-without-Newgate où officiait Richard Parsons. Elizabeth Lynes, fille d’un épicier de Lyneham.

Onze mois après le mariage, le couple s’installe à Stoke Ferry, où Kent tient une auberge et s’occupe du bureau de poste. Le couple quitte la maison, et, alors qu’il assiste à un office religieux dans l’église de St Sepulchre-without-Newgate, rencontre Richard Parsons, qui officie comme clerk. Richard Parsons, qui dispose de logements à louer, se montre conciliant envers le couple, et un accord est rapidement conclu. La photo montre différents pièces métalliques de forme allongée. Chaque pièce possède un bout arrondi, alors que l’autre bout est en biseau avec une pointe carrée.