Tours de France: Chroniques intégrales de «L’Équipe», 1954-1982 PDF

Romancier et journaliste, il a aussi écrit sous le pseudonyme de Tenorio. Il est associé au tours de France: Chroniques intégrales de «L’Équipe», 1954-1982 PDF des Hussards.


 » Le cycle des légendes bretonnes rapporte que les chevaliers de la Table ronde, avant de partir en expédition, se rassemblaient au plus profond de la forêt de Brocéliande pour s’imposer des épreuves préalables : discuter du choix d’un destrier et se durcir le cœur au bord des fontaines pétrifiantes. Hier, aux portes de Rouen, on a surtout parlé braquets dans la cuvette forestière criblée de soleil où serpente le circuit des Essarts et, si une épreuve fut effectivement imposée aux champions qui allaient s’élancer vers Caen, elle avait surtout pour objet d’affermir des postérieurs échauffés par trois jours de présence en selle, et que nos paladins eussent volontiers trempés dans la première fontaine venue. Partis du virage du Nouveau-Monde, les coureurs chevauchaient à tour de rôle entre deux falaises de verdure, relevées comme le ciment des vélodromes, pour aboutir au virage du Paradis, autant dire dans l’autre monde, où ils sombraient dans une agonie provisoire, illuminée par une auréole en forme de chronomètre.  » Cinq cent vingt-quatre chroniques dont plus de quatre cents inédites en volume, voici pour la première fois dans son intégralité le roman du Tour de France par Antoine Blondin.

Fils de la poétesse Germaine Blondin et de Pierre Blondin, correcteur d’imprimerie, il est un brillant sujet à l’école, collectionnant les prix et les récompenses. Journaliste engagé, Antoine Blondin collabore à de nombreux journaux et notamment à la presse de droite et même d’extrême droite : Aspects de la France, La Nation française et Rivarol. Petit à petit, on le voit collaborer à de nombreuses revues ou journaux de tous bords, tels Arts, L’Humanité, Le Figaro et Elle, le plus souvent pour des critiques artistiques ou littéraires. Il participe à l’aventure de La Table ronde. Journaliste sportif également, il est l’auteur de nombreux articles parus notamment dans le journal L’Équipe.

Il a passé une grande partie de sa vie à Linards, village de Haute-Vienne, dans son Limousin d’adoption. Il reçoit en 1971 le prix littéraire Prince-Pierre-de-Monaco pour l’ensemble de son œuvre. Recueil de textes extraits de diverses revues et publications. 1988 : L’Ironie du sport : chroniques de L’Équipe : 1954-1982, Paris, F. 1988 : Le Flâneur de la rive gauche, Paris, F.

1988 : Alcools de nuit, Paris, M. Publié en compagnie de Roger Bastide et de Jean Cormier. 1990 : Devoirs de vacances : Baudelaire, Cocteau, Musset, Rimbaud et Ulysse, Bruxelles-Paris, Complexe, coll. Réunit L’Europe buissonnière, Les Enfants du bon Dieu, L’Humeur vagabonde, Un singe en hiver, Monsieur Jadis ou L’École du soir, Quat’saisons, Certificats d’études, Ma vie entre des lignes et L’Ironie du sport. 1993 : Mon journal, la Table ronde, Paris. Fac-simile de son journal manuscrit, entrepris en septembre 1936 à la veille de la rentrée des classes.

1993 : Un malin plaisir, la Table ronde, Paris. Chroniques et points de vue écrits entre 1963 et les années 1970. 1999 : La Semaine buissonnière, la Table ronde, Paris. La Semaine buissonnière  était le titre de sa chronique dans L’Équipe. Sur 90 articles présentés, 71 étaient inédits.